DISCOURS DE M. ANOUAR KBIBECH PRESIDENT DU CFCM IFTAR DU CFCM DU 20 JUIN 2017

Monsieur le Président de la République, M. Emmanuel MACRON,
Monsieur le Ministre de l’Intérieur, M. Gérard COLLOMB,

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Messieurs les Préfets,
Madame la Sénatrice, Mme Bariza KHIARI,
Mesdames et Messieurs les Elus,

Monsieur le Président de la Fédération Protestante de France, M.
François CLAVAIROLY,
Monsieur le Président du Consistoire Israélite, M. Joël MERGUI,
Monsieur le Président du CRIF, M. Francis KALIFAT,
Monsieur le Président du Conseil des Relations avec les autres Cultes
de la CEF, Monseigneur Michel DUBOST,
Monsieur le Directeur du Service des Relations avec l’Islam de la CEF,
Père Vincent FEROLDI,

Messieurs les Présidents des Fédérations Musulmanes,
Messieurs les Recteurs des Grandes Mosquées,
Messieurs les Présidents de CRCMs,

Mesdames et Messieurs,
Chers frères et Chères soeurs,

Tout d’abord, permettez-moi, au nom des Membres du Bureau du
CFCM, de vous exprimer notre grande joie et notre immense plaisir de
vous accueillir pour ce Diner de Rupture du Jeûne (IFTAR) en ce 25ème
Jour du mois sacré du Ramadan.

Monsieur le Président de la République,

Nous tenons à vous exprimer notre plus profonde gratitude d’avoir
accepté de partager cette Rupture du Jeûne (IFTAR) avec nous !

En nous honorant de votre présence et de votre participation, ainsi
que celle de M. le Ministre de l’Intérieur, c’est l’ensemble des
citoyens français de confession musulmane qui sont honorés par ce
geste symbolique qui leur va droit au coeur !
Ces musulmans de France qui font partie intégrante de la
communauté nationale,

Ces musulmans de France qui sont profondément respectueux des
valeurs et des lois de la République

Ces musulmans de France qui sont très attachés à la Laïcité, qui est
notre bien commun et qui est notre maison commune.

Ces musulmans de France qui n’aspirent qu’à vivre paisiblement et
sereinement leur spiritualité … notamment pendant ce mois sacré du
Ramadan.

Ce mois sacré du Ramadan, il faut le rappeler à chaque fois, est le
mois de la Solidarité et le mois de la Convivialité.

1 – un mois de la Solidarité :

En effet, le Jeûne permet de se mettre tout au long de la journée dans
l’état de celui qui est dans la nécessité et celui qui est dans le besoin.

C’est donc une invitation à s’intéresser à son prochain, à son voisin,
pour une plus grande Solidarité, pour une plus grande Fraternité
entre les Hommes.

Et au vu du contexte de précarité sociale en France,
et au vu du contexte de détresse humanitaire à travers le monde,
et notamment avec la crise des Réfugiés,
c’est donc clairement une invitation à oeuvrer inlassablement pour
soulager la souffrance des autres.

2 – un mois de la Convivialité :

Le mois du Ramadan est également l’occasion d’organiser des IFTARs
en famille ou entre amis.

Ceci donne une dimension festive et conviviale à cette période
exceptionnelle de l’année pour les musulmans.

Ainsi, de nombreuses Mosquées à travers toute la France organisent
des IFTARs en invitant les Représentants des Pouvoirs Publics, les
Représentants de différentes Religions.

De telles initiatives contribuent au renforcement et à la consolidation
du « vivre-ensemble » entre les différentes composantes de la
Communauté nationale.

Un contexte particulier :

Il y a un an, au dernier IFTAR du CFCM qui avait lieu le 15 Juin 2016,
nous étions affectés par l’assassinat d’un couple de Policiers à
Magnanville par un individu se réclamant de DAESH dans leur propre
domicile !

Nous avions alors observé une minute de silence à leur mémoire.
Mais nous ne savions pas encore que nous allions vivre
malheureusement d’autres tragédies dans l’année !

Le 14 Juillet dernier, alors que la France toute entière célébrait les
valeurs de Liberté, d’Egalité et de Fraternité, un terroriste fauchait 85
vies humaines sur la Promenade des Anglais à Nice, plongeant tout le
pays dans l’horreur.

Quelques jours plus-tard, le 26 Juillet, une Prête, le Père Jacques
HAMEL, était lâchement assassiné dans son Eglise à Saint-Etienne de
Rouvray, en plein célébration de la Messe, avec quelques fidèles
autour de lui.

Le CFCM a alors appelé les Musulmans de France à se joindre à la
Messe du Dimanche suivant, pour témoigner leur Compassion et leur
Solidarité avec leurs frères Chrétiens.

Cet Appel a reçu un écho favorable auprès des Musulmans de France
qui ont répondue spontanément et massivement à l’Appel du CFCM.

Cet Appel a également été accueilli avec la plus grande satisfaction
pour l’ensemble de nos compatriotes en France … et notamment par
nos frères Chrétiens qui nous ont accueillis à bras ouverts dans les
Eglises de France !

Les dernières attaques terroristes qui ont visé la France, le dernier en
date étant ce policier abattu sur les Champs-Elysées, ou en Europe,
notamment à Manchester et à Londres, confirment que la menace
terroriste n’a pas faibli et qu’elle est toujours là !

Je tiens donc à le proclamer une nouvelle fois haut et fort :

– Les Musulmans de France condamnent avec la plus grande
vigueur ces actes de terrorisme, ces actes barbares … qui ne
peuvent se réclamer d’une quelconque religion … ni d’aucune
valeur humaine !
– Le CFCM réaffirme son engagement total pour prévenir et
éradiquer tout risque de radicalisation religieuse, notamment
auprès des jeunes.

Monsieur le Président de la République :

Le 19 Avril dernier, à quelques jours de l’Election présidentielle, vous
avez bien voulu recevoir une Délégation du CFCM.
Cette rencontre avait permis un échange ouvert et serein sur les
différents sujets qui concernent le culte musulman en France.

A cette occasion, vous nous aviez réaffirmé votre attachement à une
laïcité qui garantit la liberté de croire ou de ne pas croire, et qui
protège le libre exercice du culte, dans le respect des lois de la
République.

Vous appeliez également de vos voeux à éviter toute « hystérisation »
du débat public sur ces questions.

Ceci a poussé le CFCM à sortir de sa neutralité en invitant les
musulmans de France à se mobiliser pour :

– faire triompher les valeurs d’ouverture, de fraternité et de
solidarité ;
– et faire échec aux démarches d’exclusion et de haine, ainsi
qu’aux velléités d’amalgame et de stigmatisation qui
menaçaient la cohésion nationale et le « vivre-ensemble ».

Monsieur le Président de la République :

Les musulmans de France vous formulent tous leurs voeux de réussite
dans les lourdes responsabilités qui sont désormais les vôtres !

Les musulmans de France vous accompagnent de leurs prières, en
vous souhaitant le meilleur … pour vous-mêmes … et pour la France !

Je profite également de cette occasion pour adresser un message
amical et personnel à Monsieur Gérard COLLOMB :

Le Ministre de l’Intérieur est la personne la plus informée de France.
Eh bien le CFCM est également très bien informé : et nous savons
qu’aujourd’hui 20 Juin est votre jour d’anniversaire !

Nous vous présentons donc, Monsieur le Ministre, nos voeux les plus
chaleureux et les plus sincères.

Des voeux de Santé, de Bonheur et de Réussite !

Enfin, et en guise de conclusion, les Musulmans de France élèvent
leurs Prières et formulent leurs Voeux pour leur Pays et leur Patrie …
la France
… des Voeux de Paix, de Sécurité et de Prospérité pour tout le peuple
français !

Vive la République et Vive la France !